Le lexique de l'immobilier de A à Z
Acompte :

C’est une somme d’argent que l’acquéreur confie à l’agent immobilier, au notaire, ou à l’avocat, pour son offre d’achat. Cette somme est ensuite reversée au vendeur.

Acquêts :

Biens communs acquis par des époux pendant leur mariage

Acte de vente :

C’est un contrat faisant preuve que le bien immobilier devient la propriété de l’acquéreur.

Acte notarié :

Cet acte est signé devant le notaire (contrairement aux actes sous seing privé. L’acte peut être par exemple une promesse de vente.

Administrateur de biens :

C’est une personne qui est mandatée pour la gestion de biens immobiliers

Agence immobilière :

C’est une société de services qui apporte des conseils dans les opérations immobilières (achat, vente, location…).

Aide Personnalisée au Logement (APL) :

Cette aide destinée aux locataires et aux acquéreurs vise à réduire leurs charges de loyer, que ce soit pour de la location ou des remboursements d’emprunts immobiliers.

Amiante :

L’amiante est une roche qui concerne tous les immeubles construits avant le 1er janvier 1980. Ces immeubles doivent être examinés afin d’être désamiantés si nécessaire.

Appartement :

Un appartement est une surface habitable contenant une ou plusieurs pièces au seing d’un immeuble collectif

Arase étanche :

Indispensable pour éviter les remontées d’humidité présente dans les fondations, l’arase étanche forme une coupure capillaire entre l’infrastructure et la superstructure. Elle est constituée d’un matériau hydrofuge.

Architecte :

Un architecte a la charge de réaliser des plans, des perspectives, de créer des espaces de vie, pour la construction ou la rénovation d’immeubles, de maisons individuelles...

Ardoise :

Ce schiste argileux est utilisé essentiellement pour la fabrication de tuiles. On la retrouve toutefois dans certaines utilisations intérieures (carrelage et décoration.). Ce matériaux assez coûteux est reconnu pour sa diversité de tons allant du blanc en passant par les gris, les verts, les noirs bleutés jusqu’aux noirs les plus profonds. Son épaisseur varie de 3mm à 10mm. Elle est posée par clous ou par crochets. Sa durée de vie peut aller jusqu’à 300 ans. On la retrouve particulièrement sur les maisons construites dans certaines régions comme le Maine et Loire, les Hautes-Pyrénées ou les Ardennes. Les ardoises les plus employées proviennent de la région d’Angers ou d’Espagne

Aspiration centralisée :

L’aspirateur centralisé libère des inconvénients liés au poids et à l’encombrement des aspirateurs classiques. Ce système est composé d’un simple réseau de conduits reliés à des prises d’aspiration placées dans divers endroits de la maison, le tout branché sur une centrale fixe d’aspiration installée dans une pièce annexe (garage, cellier). L’aspirateur devient un simple flexible léger et maniable qui permet d’aspirer partout dans la maison. Facile à installer lors de la construction d’une maison, ce système très écologique se généralise de plus en plus.

Assainissement :

"Il va permettre de rejeter les eaux vannes, les eaux usées et les eaux de pluies collectées en toiture en respectant les règles et les obligations dictées par la DDE et la DDASS. Selon les zones de construction, ces eaux devront être traitées préalablement avant d’être rejetées à un égout ou dans la terre, ou devront être rejetées directement à l’égout lorsque celui-ci est relié à une station d’épuration. Il existe 3 types d’assainissement principaux pour les maisons individuelles : Le rejet direct à l’égout, qui est le plus simple et le moins coûteux. Le rejet à l’égout après traitement préalable (fosse sceptique, bac dégraisseur…) Evacuation dans le sol par tranchées drainantes souterraines après traitement préalable. Appelé épandage souterrain, ce système est le plus coûteux et est imposé dans des secteurs éloignés des villes et pauvres en infrastructures, particulièrement dans le cas de terrains diffus hors lotissements. L’assainissement est généralement exécuté par une entreprise qui réalisera en même temps la mise en place des réseaux divers (eau, électricité, gaz, PTT,) ainsi que l’exécution des accès à la maison. Il est utile de connaître le coût de l’ensemble de cette prestation qui s’ajoute au prix du terrain et de la construction. Certains constructeurs incluent ce poste dans leur devis de construction."

Association Départementale d’Information sur le Logement (ADIL) :

Cette association a pour but d’apporter toutes les informations relatives à l’immobilier, sur le plan fiscal, juridique, ou financier

Association Nationale d’ Information sur le Logement (ANIL) :

Cette association a pour but d’apporter toutes les informations relatives à l’immobilier, sur le plan fiscal, juridique, ou financier

Assurance biennale :

Au cours des 2 années qui suivent la réception des travaux, vous bénéficiez d'une garantie de bon fonctionnement appelée Assurance Biennale. Celle ci couvre les éléments d'équipement (volets, portes, installation électrique, sanitaires, chaudière…) si leur mauvais fonctionnement n’est pas causé par un mauvais entretien ou un mauvais usage.

Assurance décennale :

C’est l’assurance qui couvrira les dommages sur le gros œuvre de votre maison durant 10 ans. Celle- ci doit être contractée chaque année par votre constructeur et les sous-traitants pour l’ensemble de leurs constructions.

Assurance Dommages Ouvrage :

Rendue obligatoire par la loi, l'assurance dommages ouvrage a pour but de garantir, en dehors de toute recherche de responsabilité, le paiement des travaux de réparation des dommages subis. Si des malfaçons sont commises, l'assureur auprès duquel vous avez souscrit cette assurance dommages ouvrages, va financer les travaux de réparations nécessaires, sans attendre qu'une responsabilité de l'entreprise qui a fait les travaux soit reconnue. Cette assurance est valable, non seulement pour le propriétaire de l'ouvrage, mais aussi pour les propriétaires successifs. Cette assurance doit être prise par le Maître d’ouvrage avant l’ouverture du chantier. Elle peut toutefois être incluse dans le contrat de construction et contractée par le Maître d’œuvre pour le compte du Maître d’ouvrage. Son coût est variable selon les compagnies et le type de maison.

Avant-projet :

Étape n°1 du projet de construction, il précède le plan d’exécution et le plan de dépôt de permis de construire. Il est réalisé assez sommairement, le plus souvent à l’échelle 1cm/mètre. L’avant-projet personnalisé, moins technique que le plan d’exécution, devra répondre essentiellement aux attentes du Maître d’ouvrage tant sur un plan distribution intérieure que sur un plan architectural. Il sera le point de départ du devis du projet de construction. Selon les constructeurs, celui ci est entièrement personnalisé ou travaillé sur la base d’un « modèle catalogue ». Les plans de rez de chaussée et d’étage, sont habituellement accompagnés d’une ou de plusieurs vues en perspective permettant au futur acquéreur de mieux appréhender leur future maison.

- Publicité -
Modèles de maison


Découvrez les modèles des constructeurs de maisons individuelles de votre secteur.