Dossiers d'aide Achat Terrain > Maisons neuves - Passer par un constructeur
image actualite_15_f056d61ab27311be3b0351e99454f7fa.jpg
image actualite_15_f056d61ab27311be3b0351e99454f7fa.jpg

Maisons neuves - Passer par un constructeur

Vous penchez pour une maison traditionnelle ? Pour un modèle contemporain ? Vous appréciez l’ambiance chaleureuse des constructions en bois ?

Quels que soient vos goûts, en faisant appel à un constructeur, vous n’aurez que l’embarras du choix. Si la plupart sont à même de vous proposer un catalogue de modèles, ils sont à l’écoute de vos demandes de personnalisation. Certains font même du sur-mesure. Si les maisons traditionnelles avec toiture à deux pans et façade claire tiennent toujours la vedette, les modèles contemporains sont très tendance.

« Au départ, les acquéreurs sont toujours séduits, mais ils se rabattent souvent sur des modèles plus traditionnels, d’autant que dans 50 % des cas, les plans locaux d’urbanisme (PLU) des communes s’opposent aux architectures trop contemporaines », remarque Pierre Jude, le président de Maisons Pierre.

À l’intérieur, les cuisines fermées n’ont plus la cote et sont remplacées par des cuisines ouvertes, plus conviviales. « On supprime de plus en plus les couloirs pour obtenir de beaux volumes et on propose généralement des chambres parentales avec dressing », poursuit Pierre Jude.

Quant aux prix, ils dépendent de la superficie, des prestations choisies. Pour une petite maison d’environ 80 m2, comptez 80 000 € terrain non compris, soit autour de 200 000 € de budget minimum... Passer par un constructeur permet aussi de bénéficier d’un contrat en béton : le contrat de construction d’une maison individuelle avec fourniture de plan (CCMI). Régi par la loi du 19 décembre 1990, il est obligatoire et ses conditions sont très réglementées. Outre le délai de livraison et les pénalités en cas de retard, le prix forfaitaire, sa révision éventuelle, doivent être précisés, de même que l’échéancier des paiements.

Rappelons que vous devrez verser : 5 % du prix de la maison à la signature du contrat (3 % si le constructeur ne fournit pas de garantie de remboursement), 5 % à la délivrance du permis de construire, 5 % au démarrage des travaux, 25 % à l’achèvement des fondations, 40 % à l’achèvement des murs, 60 % à la mise hors d’eau, 75 % à l’achèvement des cloisons et à la mise hors d’air, 95 % à l’achèvement complet de la maison, les 5 % restants étant à payer au moment de la réception de la construction.

Le contrat doit indiquer les travaux qui restent éventuellement à votre charge et être accompagné de nombreux documents : plans, notice descriptive des travaux, modalités de raccordement aux réseaux, attestations de garantie du constructeur… Vous disposez ensuite de dix jours pour renoncer à votre projet sans perte d’argent.

Consultez aussi l'article : Faire bâtir sur un terrain
Continuez votre lecture avec : Faire construire avec un architecte

- Publicité -